Mon chat fait ses griffes !

Oscar fait tout le temps ses griffes !

Aaaah… les chats et leurs griffes, une grande histoire d’amour ! Sauf que votre mobilier commence à en pâtir. Entre le canapé, la tapisserie, les tables et les chaises, vous ne savez plus où donner de la tête ! Voici les explications et quelques astuces, pour comprendre votre chat adoré et pour qu’il arrête de s’en prendre à votre chez-vous.

Le chat marque son territoire…

Tout d’abord, il faut bien comprendre qu’il n’y a aucun signe de cruauté envers vous lorsque votre chat fait ses griffes ! Ce n’est ni une provocation, ni une vengeance parce que vous lui avez donné à manger une heure trop tard. C’est avant tout pour marquer son territoire. Et oui, il est chez vous comme chez lui ! De part ses griffages, votre chat va vous envoyer un signal auditif : il indique sa présence et attire votre attention et celle des autres matous. Parce que votre chat aime être au centre de l’attention. Evidemment, cela ne s’arrête pas là. Après le bruit, viennent les marques de griffures ! C’est également un signalement de sa présence. Une fois le marquage fait, votre chat se sentira beaucoup mieux. Pourquoi ? Car en marquant son territoire, le chat dépose de ses coussinets, des phéromones, qui vont lui permettre de se sentir apaisé, mais également de prévenir les autres chats du quartier qu’il est ici chez lui. Et gare à celui qui oserait entrer dans son territoire ! Finalement, c’est aussi psychologique. Le chat à besoin de se rassurer et de s’assurer une tranquillité, en repoussant ses congénères.

Mais pas que !

Au delà du marquage, en griffant votre table basse, le chat s’assure un certain confort. En effet, pendant l’acte, il retire ses « griffes-mortes » pour laisser place à de nouvelles griffes, qui ne demandent qu’à s’essayer sur votre tapisserie. Cela fait parti, en quelque sorte, de sa toilette. Autre bénéfice, en griffant, votre chat détend ses muscles et articulations. Il est donc commun de voir un chat faire son marquage juste après son réveil, car c’est pour lui, en quelque sorte, une autre façon de s’étirer.

Si vous en avez marre d’avoir l’impression d’héberger un tigre, voilà quelque conseil pour le dissuader de faire ses griffes sur votre mobilier :

Tout d’abord, pour ne pas le priver de son bien être et de son marquage de territoire, vous pouvez lui proposer des griffoirs. Ceux-ci peuvent se trouver aussi dans des grandes surfaces que dans des magasins spécialisés. Il en existe de plusieurs tailles et de plusieurs formes, si vous le pouvez, essayez d’en acheter plusieurs afin de voir lequel il favorise. Evidemment, ceux-ci doivent être mis en évidence afin que le chat les privilégie. En effet, il est inutile de laisser un griffoir dans une pièce close, n’oubliez pas que votre chat marque son territoire pour que cela soit visible ! Ainsi, positionnez-le à des endroits stratégiques : à côté de là où il a l’habitude de faire sa sieste, à côté de ses gamelles, ou encore dans votre chambre, si votre chat dort avec vous. Bref, tous les endroits qu’il affectionne. Vous pouvez éventuellement mettre un peu d’herbe à chat sur le griffoir, ce qui appâtera votre Oscar.

Egalement, l’arbre à chat peut être un bon compromis. En plus d’être un endroit magique où il pourra grimper à toutes les hauteurs et se prélasser, il pourra en plus faire ses griffes dessus !

Si votre chat n’a pas compris le principe d’un griffoir, vous pouvez l’orienter vers celui-ci. Comment ? En rendant inaccessible ses endroits de marquage favoris ! Oui, je sais, c’est diabolique. Mais votre fauteuil vous remerciera. Il vous suffit donc de mettre une plante ou du gros scotch sur les angles de vos murs ou encore bloquer l’accès à l’accoudoir qu’il aime tant… Puis tout simplement, l’orienter vers le griffoir ou l’arbre à chat. Vous pouvez également lui laisser un seul endroit où faire ses griffes et le lui montrer à chaque fois qu’il tente d’accéder à votre bibliothèque en bois.

Evidemment, couper ses griffes n’est pas la solution à privilégier, surtout si c’est un chat qui a accès à l’extérieur ! Vous allez lui priver de ses repères et lui ôter son arme de défense principale.

N’oubliez jamais que les chats sont avant tout des animaux sauvages, des félins. Bien qu’ils soient parmi nous depuis près de 10 000 ans, l’idée qu’ils soient des animaux domestiques divisent encore les experts. La preuve, ils n’ont aucun problème à retourner à l’état sauvage lorsqu’ils ne sont plus au contact des humains. Ils font énormément d’efforts pour s’adapter à notre environnement. Si vous voulez vivre pleinement en harmonie avec votre chat, il est indispensable d’essayer de le comprendre et d’également fournir des efforts.